Société

Extrémisme Violent : Début de la conférence parlementaire à Lomé

La présidente de l’Assemblée nationale togolaise, Yawa Tsègan a donné le ton le 19 janvier 2023 à Lomé, à la conférence parlementaire de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme, la prévention de l’extrémisme violent (PEV) et l’engagement des jeunes en Afrique. Y prennent part, des députés et des jeunes et des experts.

La conférence a pour objectif d’impliquer les jeunes et les parlementaires dans lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent en Afrique.  Il s’agit pour les parlementaires de mener des actions concrètes afin d’impliquer et renforcer l’engagement des jeunes dans cette lutte. Il s’agit aussi, entre autres, de renforcer le rôle des jeunes dans la prise de décision, de discuter des défis et obstacles existants qui entravent la participation significative des jeunes aux processus décisionnels.

Pendant deux jours des parlementaires vont échanger sur comment contribuer à promouvoir un dialogue constructif entre eux et les jeunes ; identifier les moyens d’impliquer efficacement les jeunes dans l’élaboration de politiques significatives et les rôles clés qu’ils pourraient jouer dans la prévention de ce phénomène aux niveaux local, national et régional. Ils vont également élaborer des recommandations et/ou des propositions sur des initiatives conjointes visant à renforcer l’engagement de ces jeunes dans cette lutte.

Les participants auront à suivre trois thématiques à savoir « mieux comprendre les rôles significatifs que les jeunes pourraient jouer dans les processus décisionnels et les moyens par lesquels les parlementaires pourraient les responsabiliser » ; « les façons dont les parlementaires et les jeunes ont collaboré avec succès en matière de lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent et les leçons apprises » et enfin  « la création d’une plateforme de dialogue entre les décideurs politiques et les jeunes sur le renforcement de l’engagement des jeunes dans des processus décisionnels significatifs ».

La présidente de l’Assemblée nationale Tsègan a indiqué que le continent africain a toujours recherché à diverses périodes de son histoire, des solutions aux multiples défis qui jalonnent sa marche. C’est pourquoi, « à travers ce cadre d’échanges, nous tenterons d’apporter, de mettre en place une synergie de réponses collectives de lutter contre le terrorisme avec toute la vigueur et la rigueur qu’elle emprunte de notre détermination à bâtir une communauté de destin harmonieux, » a-t-elle ajouté.

Lire aussi-Extrémisme violent : Colonel Malick Diaw du Mali chez Faure

Avec ATOP 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page