Société

Togo :Gl Yark déplore une « collaboration » entre la population et les terroristes

« Peiné et embêté ». Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane n’a pas trouvé d’autres mots pour exprimer sa déception quant à la collaboration préjudiciable au pays entre la population et les groupes terroristes au nord Togo. Et de prévenir les auteurs  qu’ « aucun ministre ni député ou cadre ne pourra négocier leur libération en cas d’arrestation ». 

“Je suis trop peiné et embêté qu’on me remonte que ce sont mes propres frères pour qui on ne dort pas, qui sont à la tête des réseaux de vente du carburant frelaté. Ces carburants vendus très chers aux terroristes qui viennent en retour nous attaquer”, a indiqué le ministre Yark Damehane  lors du forum des producteurs agricoles de la région des savanes tenu du 12 au 15 janvier 2023  rapportés par nos confrères de Radio Motaog.

Et au ministre de poursuivre : « certains paient des vivres ici qu’ils vont livrer aux terroristes contre des montants très élevés et sont contents en retour d’avoir gagné dignement l’argent… Certaines personnes détiennent des informations et ne veulent pas les livrer aux autorités, qu’elles sachent qu’elles sont aussi complices ».

“Qu’ils sachent qu’ils payeront devant Dieu (…) Dans cette affaire, aucun ministre ni député ou cadre ne pourra négocier votre libération si on vous prend”, prévient-il.

« Tous engagés » 

Après la réprobation, le ministre Yark a insisté sur la collaboration qui doit être de mise entre la population et les forces de sécurité pour traquer les groupes terroristes qui multiplient les incursions au nord du pays. En  sept mois, le pays a été la cible au moins huit fois avec son lot de morts et de blessés.

De son côté, le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à mener ce combat. «Nous devons tous rester solidaires avec les forces de l’ordre et de sécurité engagées dans la bataille…et être prêts à dénoncer tout comportement ou mouvement suspect aux autorités locales. Nous ne sommes pas prêts à céder un seul centimètre de nos territoires à ces groupes armés», a déclaré Faure Gnassingbé.

Lire aussi-Les députés africains s’invitent dans la lutte contre le terrorisme

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page