Diplomatie

Militaires ivoiriens : l’UA et la Cédéao dressent des lauriers à Faure Gnassingbé

Au lendemain de la libération par le Mali des 46 autres militaires ivoiriens détenus depuis le 10 juillet 2022,  plusieurs organisations et pays élèvent la voix pour féliciter le Togo et son président  pour la réussite de la médiation. C’est le cas de la Cédéao, de l’UA, des Etats-Unis et de la France.

« Je me félicite du dénouement heureux de l’affaire des soldats ivoiriens arrêtés au Mali. Je salue la sagesse des autorités ivoiriennes et maliennes d’être parvenues à une solution diplomatique. Mes félicitations au Président Faure Gnassingbé qui a inlassablement contribué à la résolution de cette crise », a réagi Moussa F. Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine.

De son côté, le président en exercice de la CEDEAO, Umaro S. Embalo, a salué le pacifisme des uns et des autres dans la conclusion heureuse de ce bras de fer diplomatique qui a duré six mois.

Le 7 janvier, juste après leur libération, les militaires ont rejoint à Lomé la délégation ivoirienne  pour remercier le dirigeant togolais.

Lire aussi-Les militaires ivoiriens libérés au Mali disent « Merci » au Togo

Au nom du président ivoirien, Alassane Ouattara, le ministre ivoirien de la défense, Téné Birahima Ouattara, a alors exprimé la profonde reconnaissance de son pays au chef de l’Etat togolais pour sa médiation qui a conduit au dénouement heureux de la situation. « Le Président Ouattara nous a demandé de venir remercier le Président Faure Gnassingbé pour l’action qu’il a menée pour obtenir la libération des 46 soldats après celle des trois femmes militaires, déjà libérées en septembre 2022. Il a fallu toute la détermination du président de la République Togolaise durant ces six mois, pour que nous puissions obtenir ce résultat, aujourd’hui », a reconnu le ministre de la défense de la Côte-d’Ivoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page