Economie

Togo : le SMIG augmente à 52 500 F Cfa

Au Togo, le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) est désormais revalorisé. Selon un communiqué conjoint signé par les centrales syndicales et les organisations  des employeurs, il passe de 35 000 F Cfa à 52 500 F Cfa à partir du dimanche 1er janvier 2023.

Réagissant à cette augmentation, le président Faure Gnassingbé a dans son message de vœux samedi 31 décembre 2022  à la nation,  salué l’accord trouvé entre les deux parties en vue de la revalorisations.

 

En intégralité, le communiqués des syndicats et des patrons 

Au terme des rencontres et concertations tenues les 24 et 30 décembre 2022, les sept Centrales syndicales et les Organisations professionnelles des employeurs sont parvenues à un accord en vue de la revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).

A cet effet, et conformément au procès-verbal en date du 30 décembre 2022, toutes les parties prenantes, à savoir les sept Centrales syndicales, le Conseil National du Patronat-Togo (CNP-T), l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET) et la Chambre de Commerce et d’Industrie – Togo (CCI-T), ont convenu de proposer au Gouvernement d’acter le relèvement du SMIG, afin de le porter de 35 000 FCFA actuellement à 52 500 FCFA à compter du 1 janvier 2023.

 

Par ailleurs les Centrales syndicales et les Organisations professionnelles des employeurs se sont engagées à maintenir l’esprit de dialogue et de concertation qui a toujours prévalu et à continuer d’œuvrer en vue de préserver le climat social apaisé afin de favoriser la poursuite des efforts de développement de notre pays.

 

Enfin, les partenaires sociaux ont également convenu de continuer à ceuvrer ensemble à l’amélioration continue des conditions globales de travail des salariés, et en particulier, du pouvoir d’achat des travailleurs et des ménages.

Lire aussi-Togo : le député Séna Alipui propose 50 mille comme salaire minimum

 

Fait à Lomé, le 31 décembre 2022.

 

Pour le compte des Centrales syndicales des travailleurs,

 

Pour le compte des

 

Organisations professionnelles des employeurs Hramus-

 

TAMEGNON Coami Sedolo Laurent Président du CNP-T

 

PALANGA Agui Yves Secrétaire Général de la CNTT Et Porte-parole actuel des Centrales syndicales

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page